La joie à pas feutrés

On nous l'annonce depuis des années, l'hivers le plus froid... Nous nous  imaginons, nous lever le matin et découvrir la poudreuse recouvrir les branches... Nous guettons... Rien. Pas un flocon, à peine un peu de gel...

Et puis voilà, cette fois ci, la météo annonce des températures entre 0 et 4°, des averses de neige... Beh... Nous n'y croyons plus ! En plus c'est l'année de l'installation alors nous comptions bien sur  un hivers doux et, avec un peu de chance, sec, devant la multitude de choses à faire : dossiers de la chambre d'agriculture, compta, en passant par le site pas terminé, les ajustements de clôtures et de parc, les premiers pas dans la maison à retaper, le bois, le travail des chevaux, les branchements d'eau, les aménagements, les quelques cavaliers qui viennent en cours dans la semaine, l'isolation de la cabane cuisine, les soucis de chapiteau et son montage prévu- hum- avant l'hivers...

Cette liste- non exhaustive- me fait sourire car ce matin j'ai dû m'y reprendre à deux fois pour être sûre de ce que je voyais en glissant un œil par la fenêtre de la roulotte avant de bondir du lit devant le spectacle ahurissant de cette épaisse couche de neige déposée partout !

Les chevaux sont dans des parcs à proximité avec des abris naturels bien denses, à l'abri du vent et du blizzard.

La neige recouvre tout... La tempête du quotidien avec. La nature impose son rythme. Nous soufflons. Oui ça va être « galère » mais nous allons en profiter car... C'est beau. Tout simplement.

Un pas devant l'autre nous poussons quelques boules de foin, brisons la glace des abreuvoirs, déneigeons les clôtures... Tout en étant pleinement présents dans ces mouvements lents qui nous réchauffent généreusement! Nous regardons nos chevaux qui, le poil gonflé, s'amusent , cherchent quelques châtaignes sous la neige, jouent, s'étonnent...

Les images que nous vous partageons sont celles de l'ordinaire du quotidien, qui, sous une autre lumière, prennent un autre sens. Dans la profondeur de la neige, ma respiration s'est calmée, et à la précipitation s'est substituée, à pas feutrés, la joie... Et pas n'importe quelle joie, celle d' être là, ensemble, avec nos chevaux, autour d'un projet qui avance, celui d'une ferme équestre... Pas tout à fait ordinaire !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Anatoli Vorobioff (samedi, 02 décembre 2017 14:43)

    Bientôt à cheval dans la neige... Vous vous y voyez?